Et dans la série: « halte au formatage et aux comédies poussives », voici quelques mots de Quentin Tarantino, amen! (Source: Sofilm) 😉

Pourquoi associe t-on souvent, en France, le cinéma engagé/social à des films « chiants », « plombants », « de niche » (rayez la mention inutile), bref, à des films qui ne peuvent (soi-disant) s’adresser à un large public?

Le problème, c’est qu’à force de vouloir s’adresser « à tout le monde », on ne parle justement à personne. Quels que soient leurs genres, le point commun des films dont le public se souvient, ceux qui le font grandir, l’accompagnent, l’inspirent, c’est qu’ils ont une résonance avec notre société, nos questionnements d’êtres humains. A méditer…

Copyright©Nathalie Lenoir 2017