Mon agent, Marie-Servane Bargy, vient de lancer une nouvelle version du site de Synapsis. Elle en profite pour soutenir ma démarche d’auteure engagée.

Ceux d’entre vous qui écrivent, comme moi, dans le domaine du cinéma/audiovisuel savent à quel point nos conditions de travail se sont dégradées ces dix dernières années. Celles et ceux qui souhaitent joindre nos rangs ont besoin d’être informé(e)s afin de mieux survivre dans cette « jungle ».

Pour être tout à fait franche avec vous, quand j’ai débuté ma carrière, en 2003, j’entendais déjà de nombreux confrères se plaindre, à juste titre, du manque de considération de leur profession, avec tout ce que cela implique, bien entendu sur leur rémunération. Cela ne faisait pas vraiment avancer le schmilblick cela dit. Si les sociétés d’auteurs essaient de négocier avec les différents intervenants de la chaine alimentaire (diffuseurs, distributeurs, producteurs, dirigeants des commissions régionales et nationales…), il m’a semblé que pour faire avancer les choses, il fallait aussi mettre en lumière le travail des scénaristes. Et ça, personne ou presque ne semblait s’en préoccuper, d’où l’idée de créer mon blog Scénario-Buzz.

L’équation est simple: pour donner du pouvoir aux scénaristes, il faut faire connaitre leur travail, le valoriser. Il faut rendre ce métier intéressant et sympathique aux yeux de la presse et du public. Il faut aussi oser pousser, de temps à autre, des coups de gueule, quitte à faire grincer quelques dents. 😉

Comme je l’ai déjà confié, ce blog qui fêtera ses sept ans le mois prochain, me fait vivre certains désagrément en tant que « personne publique ». Il me vaut également quelques inimitiés « dans le milieu ». Certains confrères me disent à quel point « c’est bien mais risqué, ce que je fais », d’autres pensent encore qu’un(e) scénariste n’est pas sensé l’ouvrir. Quelques uns me reprochent « de filer des conseils à des petits jeunes pour qu’ils viennent nous piquer notre boulot », mais ça, c’est une autre histoire. 😉

Quoi qu’il en soit, ce que j’ai pu constater, au cours de ces sept années de blogging, c’est que ma démarche est très bien perçue, en général, par les producteurs et trices, que contrairement aux idées reçues, la presse s’intéresse à notre profession (même si elle manque encore d’infos) et qu’il passionne le public cinéphile. Bref, cette démarche a du sens, une utilité, pas tant pour bibi que la profession dans son ensemble, et je suis heureuse qu’elle reçoive du soutien de temps à autre… Ca ne m’étonne pas de la part de Marie-Servane Bargy cela dit, pas tant parce qu’elle est mon (formidable) agent, que parce que c’est elle aussi une professionnelle engagée. 😉

Copyright©Nathalie Lenoir 2016