S’inspirant de l’incontournable Black List hollywoodienne, l’association Lecteurs Anonymes a dévoilé pour la deuxième année consécutive ses Coups de cœur : des scénarios découverts par des lecteurs professionnels (prods, CNC, régions…) dans le cadre de leur travail et qui méritent selon eux de trouver un producteur.

Parmi les cinq textes distingués cette année, le scénario de mon long-métrage Quelqu’un qui m’aimera toujours. Pride!

Quand on est auteure-réalisatrice et que l’on démarche avec un projet, on s’attend à toutes sortes de refus de la part des producteurs, cochez la case inutile:

  • pas de réponse malgré moults relances

  • la line up du producteur est pleine

  • le projet ne cadre pas avec sa ligne éditoriale

  • le projet cadre trop avec sa ligne éditoriale

  • le projet est jugé merdique

Ce qui est plus insolite et frustrant, en revanche, c’est de s’entendre dire, à de multiples reprises et en rendez-vous, que « le scénario est excellent, non mais vraiment quel talent, mais le sujet, hem, comment dire? Le personnages principaux commettent une terrible erreur, on (= le public) ne va pas les aimer ». Sad and true.

Selon ce raisonnement, le public a donc détesté… les deux tiers des films sortis en salles. Et ces mêmes producteurs d’enchainer sur « on veut vraiment bosser avec toi, mais sur un autre film, t’aurais pas un sujet plus léger (= une comédie) dans tes tiroirs? » 😉

Bref, quelle savoureuse ironie de voir mon « film au sujet qui dérange » primé par un collectif de lecteurs professionnels et script-doctors. Et quel bonheur pour moi. Car voyez-vous, ce projet me tient passionnément à coeur, justement parce qu’il a un fond social, qu’il dit, entre les lignes, des choses sur le monde qui nous entoure. C’est bien ça, le rôle d’un(e) cinéaste, non?

Un immense merci, donc, à toute l’équipe des Lecteurs Anonymes pour leur chaleureux accueil et pour cette belle mise en lumière. Un grand bravo aux autres auteur(e)s sélectionné(e)s: Mathieu Gompel et Yacine Badday, Sophie Derhan, Levon Minasian et Eric de Roquefeuil, Héloïse Beillevaire.

Le téléphone commence déjà à sonner, wait and see… 🙂

Copyright©Nathalie Lenoir 2018