Comment devient-on écrivain? Si chaque parcours d’auteur(e) est unique, son destin se joue toujours, de façon plus ou moins consciente, au coeur de l’enfance. Irène Frain nous raconte avec beaucoup d’émotion et de finesse la genèse d’une vie d’écriture, la sienne.

Il faudrait me faire interdire de bibliothèques, un peu comme les accros au jeu dans les casinos. Je passe ma vie à acheter des bouquins, on m’en envoie beaucoup à chroniquer. Bref, je ne manque jamais de lecture, et pourtant quelle excitation, à chacune de mes visites à la bibli. La plupart du temps j’y flâne, sans idée précise, à la recherche de pépites.

La dernière en date est ce récit poignant d’Irène Frain, qui comme beaucoup d’auteur(e)s ne semblait vraiment pas destinée à vouer sa vie à l’écriture. Elle retrace pour nous ce chemin singulier, cathartique, à travers un secret de famille, une relation douloureuse avec sa mère. Et l’on s’émeut de la dimension universelle de la résilience que procure l’écriture, le processus de création.

La fille à histoires faisait partie des livres de la rentrée littéraire 2017. Noyée dans la masse, j’avais occulté ce magnifique texte, qui m’a émue aux larmes et que je vous recommande chaudement. Je laisse la parole à Irène Frain pour vous le présenter:

Présentation de l’éditeur:

Comment en suis-je venue à écrire ? Je revois ma mère. Je l’entends. Elle avait un don inouï pour les histoires. Courtes ou longues, vraies ou fausses.

C’était sa façon de conjurer la souffrance, la vie difficile. Elle m’a ainsi ouvert ces portes invisibles qui transfigurent le monde et font jaillir l’espoir.

Dès ma naissance, pourtant, elle m’avait rejetée. Les circonstances. Et un secret qui faillit me détruire.

Pour m’en sortir, je suis devenue sa plus fervente écouteuse. Si bien qu’un jour, dans ses histoires, j’ai voulu « mettre mon grain de sel », comme elle disait. Elle a refusé. M’a interdite d’histoires.

Je me suis rebellée. Je me suis inventé des mères de papier, des mondes rien qu’à moi.

Voici le récit de cette guerre qui m’a sauvée. Un combat pour gagner son amour. I. F.

Irène Frain est écrivain. Parmi ses ouvrages les plus connus : Le Nabab (Lattès, 1982), Secret de famille (Lattès, 1989), Devi (Fayard-Lattès, 1993), La Maison de la Source (Fayard, 2000), Les Naufragés de l’île Tromelin (Michel Lafon, 2009). Le Seuil a publié d’elle : Sorti de rien (2013) et Marie Curie prend un amant (2015).

La fille à histoires, d’Irène Frain, est édité aux éditions du Seuil:

Copyright©Nathalie Lenoir 2018