Ça fait près de 50 ans que Jim Morrison, ou tout du moins son fantôme, est confiné au 17 de la rue Beautreillis, mais comme nous tous, il sera bientôt libéré.
La post-production de mon film La Reine Lézard se poursuit à distance malgré la crise du covid-19, grâce à ma super équipe.

Quand j’ai décidé de tourner ce film, à l’arrache, sans attendre de financements publics, et les autorisations de créer qui vont de pair, beaucoup m’ont pris pour une folle.

Grâce à mon agent, mes producteurs, mon équipe triple platine, et la bienveillance de l’équipe du Studio The Desk, j’ai pourtant réussi, en trois mois, à préparer, tourner (dans les conditions d’un long-métrage) en pleine grève des transports, et monter ce film de 20 minutes. J’étais au beau milieu de l’étalonnage avec mon directeur de la photographie, Cyrille Hubert, quand il a fallu entrer en confinement.

Mais une fois de plus, mes collaborateurs ont fait front avec moi pour que le film avance. Mon premier assistant, Fred Castelnau, m’a mise en relation avec Matthieu Gasnier, qui assure actuellement, depuis son confinement en province, le montage son et le sound design du film. L’export avait planté dans Première, qu’à cela ne tienne, ma monteuse, Marlène Tajan, l’a refait, à distance, via un serveur que j’ai mis à sa disposition. Mon compositeur, Olivier Deparis, a signé et livré en un temps record une BO génialissime.

Je les remercie tous, du fond du coeur, ainsi que tous ceux qui ont contribué à l’aventure. Mes techniciens en or, mes merveilleux comédiens, les nombreux sponsors et crowdfunders sans qui je n’aurais pas pu tourner, avec un tel degré d’exigence. Je mesure, plus que jamais, ma chance. Il y aura peu de films millésimés 2020 (j’espère tourner Le Têtard avant la fin de l’année mais pour l’instant c’est la grande inconnue), La Reine Lézard sera de ceux-là. Hâte de vous le faire découvrir! 🙂

Copyright©Nathalie Lenoir 2020