Le vrai scandale des César

Mon sentiment au sujet de la cérémonie d’hier soir…

Ce matin, la grande famille du cinéma français fait honte à beaucoup d’entre nous. Cela dit j’ai le sentiment que le bashing lors de la sortie du dernier film de Polanski, la grosse polémique autour de ses nominations aux César, les manifs devant les cinema qui diffusaient « J’accuse », puis devant la Salle Pleyel, ont en définitive suscité des votes de ras-le-bol plus que de sympathie. Dans une récente interview (dont on peut lire des extraits dans les colonnes de Slate), Samantha Geimer déplorait, pour la énième fois, que la presse et certaines associations se servent de son nom, son histoire, sans son accord, lui refusant une juste résilience, plus de 40 ans après les faits. Elle ajoutait qu’à trop vouloir déterrer de vieilles histoires, les sortant de leur contexte historique / sociologique, on en oubliait parfois de se pencher sur le présent, et l’avenir.

Hier soir, le scandale autour de la vie privée dun cinéaste a éclipsé, dans l’opinion publique, le manque flagrant de représentation de femmes, parmi les nominés, réalisatrices, scénaristes, techniciennes, productrices. C’est pourtant l’enjeu, pour que notre société change: entendre et valoriser d’autres regards (qui constituent plus de la moitié de l’humanité) ne pas se représenter les femmes uniquement comme d’éternelles victimes, mais comme des citoyennes, des travailleuses, des créatrices à part entière, qui ont la même légitimité que leurs homologues masculin. 45 ans de César, une seule femme couronnée pour la réalisation. A mes yeux, il est là, et il perdure, le vrai gros scandale…

Copyright©Nathalie Lenoir 2020

Notre nouvelle ère

Une voix, forte et magnifique, s’est élevée contre le déni qui gangrène le cinéma français, et la presse nous annonce une « nouvelle ère », comme au moment de l’affaire Weinstein. Mais comme le souligne justement Adèle H, la condition même de sa parole c’est qu’elle est désormais plus puissante que son agresseur (cf les plaintes multiples contre Besson), de ce fait, on ne remet pas en cause la véracité de son témoignage. Le changement qu’on nous promet ne viendra que si toutes nos voix se lèvent, ensemble, pour dire stop.

Read More

Deux coups de coeur ciné, une même reflexion

Cette semaine, j’ai découvert en salle (et adoré) Lady Bird et Call me by your name, deux films magnifiques qui prennent totalement le contre-pied de la tendance actuelle… et font un carton public comme critique…

Read More

La réponse de Greta Gerwig au manque de parité dans le cinéma

Pour sa première réalisation, Greta Gerwig, déjà comédienne et scénariste de talent, fait très fort. Elle est nominée aux Oscars dans la catégorie « meilleur réalisateur ». Elle n’est que la cinquième femme dans ce cas. La cinquième en près de… quatre-vingt-dix ans!

Read More

So long, 2017

Chaque mois de décembre, j’ai pour coutume de me réunir avec moi-même pour un bon gros bilan de l’année écoulée, histoire d’apprécier le travail accompli et de me fixer des objectifs pour l’année à venir. Il fut un peu étrange, ce millésime 2017, je vous raconte?

Read More

Une lueur d’espoir

A l’heure où il tellement difficile d’écrire pour le cinéma français, même pas par manque de travail, ni d’argent, mais simplement à cause du formatage insipide qu’on nous impose, deux films français ont fait mon bonheur cette semaine. 🙂

Read More

#metoo

Outre Atlantique, le scandale Weinstein est un véritable électrochoc, et semble changer les mentalités. Sur notre sol, en revanche, on roule des yeux en jurant, la main sur le coeur, que ce genre de comportements n’existent pas, ou reste anecdotiques, dans le milieu du cinéma. C’est pourquoi je souhaite livre mon témoignage, espérant que d’autres langues se délieront… 🙁

Read More